Rénover son mobilier d’intérieur

Ecrou mobilier

Publié le : 23 février 20214 mins de lecture

Vous avez une vieille commode à rafraîchir, une armoire brinquebalante ou encore un meuble de cuisine dont les fixations sont prêtes à céder ? Il est donc peut-être de temps de vous relever les manches pour vous atteler à la rénovation de vos meubles !

En effet, beaucoup de travaux de rénovation sont à la portée de tous, à condition d’avoir les bons outils et de maîtriser quelques techniques de bricolage.

Pourquoi opter pour la rénovation ?

S’il est parfois tentant d’acheter de nouveaux meubles quand les anciens commencent à faire défaut, il est aussi souvent possible, voire préférable, d’essayer de les rénover. Choisir cette option confère en effet de nombreux avantages :

·        vous faites des économies, car parfois, un simple coup de peinture ou le remplacement d’un écrou défaillant peut suffire à retrouver un meuble comme neuf ;

·        vous avez la fierté d’avoir retapé vous-même votre meuble ;

·        vous pouvez choisir de rénover du mobilier selon vos propres goûts et d’obtenir un meuble unique et personnalisé ;

·        vous agissez pour l’environnement, en évitant la production de nouveaux meubles ;

·        vous sauvez un meuble qui peut avoir une valeur sentimentale à vos yeux, au lieu de devoir le jeter.

À parcourir aussi : Comment fabriquer une cloison amovible ?

Comment s’équiper pour pouvoir rénover des meubles ?

On ne s’attaque pas à la rénovation de son mobilier d’intérieur sans quelques outils adéquats ! Si vous souhaitez redonner un coup de jeune à meuble, munissez-vous de quelques indispensables, comme la ponceuse, le décapeur thermique, les accessoires de peinture, etc. En fonction du matériau du meuble, il faudra ensuite peut-être opter pour de la pâte à bois, des ciseaux à bois, de l’antirouille, un dégraissant, etc.

Si vous comptez réaliser des réparations, au-delà du simple aspect esthétique, vous aurez besoin d’un outillage assez complet et polyvalent.
Pour le démontage, cela inclut l’arrache-clou, le tournevis, la clé plate, à molette ou à cliquet en cas d’écrou récalcitrant, la clé Allen et le cutter.
Pour changer des pièces de quincaillerie, redimensionner ou remplacer des parties du meuble et réaliser de nouveaux assemblages, il faudra sur des outils supplémentaires. Scie, marteau, serre-joint, tournevis, clé anglaise et clé multiprise devront tous (ou presque) faire partie de l’outillage que vous aurez à portée de main. En fonction des petits travaux à réaliser, vous devrez aussi vous équiper de la visserie adéquate (vis, mais aussi rondelle, cheville, écrou, etc.) et éventuellement de produits tels que de la colle pour le bois ou du galvanisant pour les meubles en métal.

Nous vous recommandons : Les tréteaux : quelles utilisations ?

Quels types de rénovation peut-on faire soi-même ?

Dès lors qu’un meuble n’est pas complètement fissuré, ni abîmé en profondeur par l’humidité ou totalement déformé, vous devriez pouvoir vous occuper vous-même de sa rénovation.

Parfois, de simples petits gestes, ne prenant pas plus de quelques minutes, peuvent même suffire à réparer un meuble. Vous pouvez par exemple réparer une charnière de porte arrachée en installant une tige filetée et un écrou, utiliser un insert fileté pour recréer un assemblage à partir d’un taraudage endommagé, ajouter une équerre pour consolider une installation bancale, etc.

Aménager sa douche à l’aide de professionnels
Est-ce forcément cher de faire appel à un serrurier à Paris ?

Plan du site