Quelques astuces pour réussir une fresque murale

fresque murale végétale

Depuis la nuit des temps, la fresque murale a permis à plusieurs artistes de matérialiser leur art sur de grandes surfaces. Ces peintures monumentales ont historiquement été réalisées dans des grottes, sur des murs intérieurs ou extérieurs et sur des voûtes ou plafonds.

Plusieurs outils et techniques sont employés pour s’assurer de la réussite des fresques murales. Il faut également passer par quelques étapes clés au cours de leur réalisation. Tout commence par la préparation de la surface à peindre à l’aide d’une solution nettoyante.

Le reste des étapes ainsi que les différentes astuces à employer pour la réussite d’une fresque murale sont à découvrir ci-dessous.

La préparation de l’aire à peindre

Avant d’entamer les travaux de réalisation d’une fresque murale, il faut choisir une surface adaptée à l’œuvre. Cette surface doit être suffisamment grande et visible pour mettre en valeur son environnement. Il peut s’agir de :

·        La façade d’un immeuble ;

·        Le pan d’un mur du salon ;

·        Le couloir d’une maison ;

·        Une portion de clôture.

L’artiste inspiré peut également opter pour des surfaces atypiques à l’instar d’un mur de briques, d’une tôle ondulée ou d’un plafond. Quelle que soit la surface, une fois choisie, elle nécessite une préparation appropriée pour accueillir la fresque murale.

Le nettoyage de la surface

Cette étape est cruciale pour réussir une fresque. Le nettoyage vise à supprimer les impuretés, les débris et les tâches coriaces de la surface à peindre.

Pour cela, il faut mettre environ 3 à 4 cuillerées à soupe de liquide vaisselle dans un seau d’eau puis frotter la surface à recouvrir avec un chiffon dur imbibé de cette solution.

Lorsque la surface porte de la moisissure ou de la graisse, il faut la nettoyer à l’aide d’une solution faite d’eau et de phosphate de sodium. Au besoin, les parties fissurées peuvent être comblées avec du mortier, et un grattoir est utile pour lisser la surface. Plus d’informations ici sur comment nettoyer les murs.

Une fois le nettoyage terminé, elle doit sécher pendant quelques heures.

La protection de la zone de travail

Pour éviter les taches de peinture sur les surfaces adjacentes, des bâches, de vieux draps et du ruban de masquage sont utiles pour les protéger.

Il est nécessaire de délimiter soigneusement la zone destinée à accueillir la fresque murale avant d’y passer la première couche uniforme de peinture qui servira de fond, lorsque cela est requis.

Les autres mesures à adopter

Si la surface est trop grande et notamment lorsqu’elle est en hauteur, un échafaudage est utile pour en atteindre aisément toutes les parties. Les alternatives pour réaliser les fresques murales en hauteur sont les escabeaux et une nacelle élévatrice.

Parmi les autres dispositions à prendre, figurent le port :

·        D’un masque filtrant ;

·        De gants ;

·        D’une combinaison de peinture.

Les premières formes de la fresque murale

Pour réussir la fresque murale, il ne faut pas directement attaquer le mur nettoyé avec de la peinture et des pinceaux. Il faut d’abord, à l’aide d’un crayon à papier, réaliser sur une feuille, un modèle ou une ébauche du dessin final.

A cette étape, il faut un simple tracé des formes de l’œuvre, sans y mettre de couleur. Les dimensions de la surface à peindre sont ensuite à prendre en compte pour quadriller le modèle. Ce n’est qu’après cela que l’on reporte le quadrillage sur le mur avec de la craie, suivant l’échelle adéquate.

La réalisation de l’œuvre

Après les prémices, place à l’exécution proprement dite de l’œuvre d’art !

Du croquis à la surface préparée

À l’aide des cadrans, le modèle sur papier est à reproduire sur la surface à peindre au moyen d’un crayon de menuisier. Un projecteur numérique relié à un ordinateur peut aussi faciliter le traçage des formes du dessin.

Un crayon d’artiste avec une mine 2B peut ensuite servir à dessiner les détails de la fresque murale.

La confection des peintures à utiliser

L’une des caractéristiques recherchées pour les fresques murales est la résistance aux intempéries et au temps. Pour cela, les peintures au latex sont adaptées pour une fresque à l’intérieur et les peintures acryliques conviennent pour l’extérieur.

Le nombre de couches et autres détails

Pour enduire la surface de peinture, il faut commencer par le fond et finir avec les détails de premier plan. Les outils qui permettent de peindre rapidement les zones larges sont :

·        Le rouleau à peinture ;

·        Le pistolet ;

·        L’aérosol.

Pour une même couleur, il faut appliquer 2 à 3 couches à la fois. Pour éviter les nuances de couleurs non désirées, chaque couleur doit sécher pendant 30 minutes à une heure avant le passage d’une autre couleur ou la peinture d’une zone adjacente.

Pour les petites zones et les contours, des pinceaux dotés de poils synthétiques et des palettes de couleurs sont les outils recommandés.

Le peaufinage et le vernissage

Il est utile de prendre du recul pour avoir une vue d’ensemble et donner à l’œuvre d’art quelques touches de finition avec les pinceaux. Elle doit ensuite sécher pendant près d’une semaine.

La dernière étape, cruciale pour la préservation de la fresque murale, est le vernissage qui requiert de la minutie.

Comment clôturer et sécuriser votre propriété ?
Faire remplacer sa serrure de porte à Overijse