Crédit d’impôt pour la transition énergétique : Pour qui ?

la transition énergétique

Afin d’encourager les particuliers à choisir des modes de chauffage peu énergivores et à isoler leur habitation, les pouvoirs publics ont mis en place des mesures incitatives très variées. Le crédit d’impôt est prévu pour favoriser un choix gagnant-gagnant à cet égard.

À qui s’adresse cet avantage ?

Une telle aide à la transition énergétique est proposée aux propriétaires qui résident dans leur bien immobilier mais pas seulement. Une personne occupant un logement à titre gratuit peut également en bénéficier si elle souhaite faire réaliser des travaux destinés à économiser l’énergie sur place. Les locataires sont eux aussi concernés par le crédit d’impôt à la rénovation énergétique. Une condition est cependant nécessaire quelle que soit votre situation, il faut être fiscalement domicilié en France. En 2020, ce crédit d’impôt pour des travaux s’adresse particulièrement aux ménages non éligibles au dispositif « MaPrimeRenov’». Cela correspond aux foyers ayant des revenus intermédiaires et supérieurs. Les personnes concernées peuvent déduire de leur impôt sur le revenu un certain pourcentage du montant des dépenses engagées au titre des travaux de rénovation énergétiques réalisés chez eux. Pour plus de précisions, visitez https://www.hellio.com/.

Une aide pour votre logement ?

Il faut savoir que le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) ne s’applique pas à tous les logements. L’habitation, pour être éligible à ce coup de pouce fiscal, doit correspondre à une maison individuelle ou un appartement faisant office de résidence principale. Ce bien immobilier doit être achevé et ce, depuis plus de deux ans. Concrètement, pour profiter de cette aide à la rénovation énergétique, il faut garder la facture fournie par l’entreprise qui a réalisé les travaux et remplir la ligne concernée sur votre déclaration d’impôt sur le revenu. Les démarches ne sont donc pas très contraignantes. Cependant, veillez à ce que le document fourni par l’artisan soit conforme aux exigences légales en la matière. Une simple attestation de l’installateur de vos nouveaux équipements n’est pas valable. Seules certaines mentions obligatoires sur la facture font foi et donnent accès au CITE.

Quels travaux de rénovation réaliser ?

Différents types d’économies d’énergie sont possibles suite à un chantier de remise à neuf dans une habitation. C’est pourquoi diverses améliorations du confort thermique sont prises en compte dans l’octroi du crédit d’impôt à la rénovation énergétique. Les équipements de chauffage sont concernés, à condition bien sûr qu’ils soient peu énergivores comme par exemple le chauffe-eau thermodynamique ou la pompe à chaleur géothermique. Les équipements agréés sont répertoriés et connus des installateurs. Une bonne isolation thermique réalisée par un artisan fait aussi partie des travaux qui donnent droit à ce crédit d’impôt pour des travaux. Cette protection peut être appliquée à la toiture, aux murs et aux fenêtres. Un système de ventilation double flux du logement compte aussi. Le coût de la main-d’œuvre facturé au client n’est pas intégré au calcul du CITE. Ce dernier ne peut excéder 75 % des dépenses engagées. 

Engager un prestataire de réparation d’électroménager à domicile
Profitez du large choix de modèles de fenêtres alu disponible en ligne